Dans ma pratique au quotidien j’ai réalisé combien il est important de bien respirer. J’ai constaté que nous ne savons plus bien respirer. Notre corps respire sans que nous ayons besoin de lui dire, c’est une action inconsciente. Pourtant avec la vie surchargée, l’anxiété, le stress, la vitesse, notre respiration ne se fait plus comme elle devrait. Ce qui entraîne des problèmes de santé, migraine, anxiété, trouble digestif, difficulté à dormir, trouble de concentration, etc.
 
De grandes respirations détend notre diaphragme et refait le plein d’énergie.
 
C’est donc par la respiration que nous prenons, conservons ou rejetons les tensions. La moindre action, pensée ou sensations modifie immédiatement son rythme.
 
Mécanisme du souffle (respiration abdominale)
 
Les muscles de la poitrine et de la cage thoracique influencent la respiration. Le diaphragme est le muscle principal de la respiration.
Il sépare la cage thoracique du reste des organes.
 
Pour inspirer, le diaphragme se contracte et descends. Les organes se voient donc pousser ver le bas. Les muscles intercostaux se contractent en élevant les côtes pour permettent aux poumons de se remplir. Lorsqu’on expire, le diaphragme reprend sa place, les organes également. Le bercement de la respiration permet une régulation au niveau digestif.
 
Le massage procure une détente profonde. Cette détente amène un bien-être qui agit sur le système nerveux et musculaire. Cette relaxation augmente la ventilation pulmonaire en permettant au diaphragme de se détendre. Une respiration profonde s’installe et permet une meilleure élimination du co2.
 
La respiration et le massage permettent à l’organisme de déloger les tensions et de redonner à la personne son énergie, restaurer la circulation et gérer les émotions.
 
Une harmonie s’installe dans tout le corps.
 
Je te suggère ce petit exercice pour t’aider à t’oxygéner dans ton quotidien.
 
Tu peux le faire partout :
 
Regarde un point précis, une image, un bibelot, ou ce que tu veux
Pour se calmer :
 
Prend une inspiration rapide (on compte juste qu’a 3) par le nez
On expire par le nez, plus longuement (compter jusqu’à 5)
Mettre l’accent sur l’expiration plus longue lorsqu’on veut se calmer
Pour se dynamiser :
Prend une respiration lente (on compte jusqu’à 5) par le nez
On expire rapidement par le nez (compter jusqu’à 3).
Prendre quelques respirations jusqu’à l’obtention de l’état désiré.
 
Bonne respiration à tous
 
Annie Laberge
Massothérapeute agréée
418-817-9207

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *